Reportage photos du Magazine REGAL de janvier - février 2016.

La Nouvelle République du 2 février 2013

 

Il était une fois... une histoire de cuisinière

02/02/2013 05:35

C’est une histoire pleine de projets, avec des désillusions mais aussi des joies et une passion qui ravit les palais.

 

L'histoire de Valérie est celle de la persévérance. Quand elle choisit avec son époux la Touraine, en 2007, Valérie Paul-Labaume poursuit un projet, celui de créer des chambres d'hôtes. La maison vigneronne qu'ils achètent dans la vallée de Fontenay, entre Bléré et Athée doit servir ces projets. Il y a de la place et des dépendances. L'objectif est d'arriver à une capacité de 10 couchages en aménageant 250 m2 de bâtiments. Ils s'installent en juin 2008. Les travaux débutent peu après.

Elle reprend des études, et se reconvertit pour vivre sa passion

Mais au bout de quelques mois, c'est la catastrophe. Les travaux réalisés ne correspondent pas à ce qui était prévu avec des mauvaises conceptions et le chantier doit être arrêté. Une procédure judiciaire est engagée. L'activité qui devait débuter en mai 2009 est mise entre parenthèses. Tout est figé depuis 4 ans dans l'attente de l'issue des procédures d'autant que le maître d'œuvre a cessé depuis son activité.
Valérie doit rebondir face à cette désillusion. « Je devais tenir le coup. Il fallait que j'utilise mon temps d'une manière intelligente », dit-elle. Elle revient alors à ses premières amours. Cette négociatrice en immobilier aurait voulu, 30 ans plus tôt, préparer un BTS hôtellerie-restauration. Sa vie avait pris une autre direction mais la passion de la cuisine était toujours là. A 47 ans, Valérie retourne alors en formation. Elle passe un CAP cuisine en alternance avec le lycée Chaptal d'Amboise et le château de Pray. Elle poursuit sa formation en alternance avec le restaurant Le Fleuray et une mention complémentaire de cuisinier en desserts au CFA. Elle en sort major de promotion et termine deuxième de la région Centre !
Une rencontre au château voisin de Fontenay qui cherche quelqu'un pour cuisiner pour les gîtes, et Valérie se lance dans l'aventure. L'été dernier, elle crée son entreprise de prestations culinaires. Le matin, elle est au château, notamment pour les petits-déjeuners, et l'après-midi, elle cuisine chez elle pour préparer les repas commandés par les particuliers ou les vacanciers en gîte ici ou là. Elle livre ses repas tout prêts sur le secteur de Bléré-Amboise. Elle propose un menu par jour, sur 15 jours avec une carte hiver et une carte été. « Je me définis comme une cuisinière – explique-t-elle – mon activité doit rester artisanale. » De fait, sur un repas pour 4 personnes (c'est le minimum à commander), elle se paie au final 10 € de l'heure.
Ce qu'elle aime, c'est autant la préparation culinaire que sa présentation « J'aime cuisiner des choses que j'ai envie de manger, des produits de saison, de la région. Je n'utilise pas de congelé. J'aime bien faire tout ce qui est terrine, pâtés en croûte, trouver des accords originaux. » La cuisine doit rester un plaisir : Plaisirs de la préparation, de la présentation, de la dégustation. « La table est l'entremetteuse de l'amitié », aime à dire Valérie Paul-Labaume qui a des idées pour développer des goûters au château, des paniers pique-nique pour les randonneurs, etc. Quant à son projet initial de chambres d'hôtes, il reste d'actualité !

Contact : Mon histoire de cuisine, 02.47.23.37.33 et valerie.paul-labaume@hotmail.fr

La Nouvelle République du 5 mai 2013

 

Ils ont la vie de château pour des cours de cuisine

05/05/2013
Le château de Fontenay, à Bléré, organise une fois par mois des cours de cuisine ouverts au public. De quoi se faire plaisir, dans un décor somptueux.

Pascal a enfilé le tablier. Cet Amboisien participe au premier cours de cuisine au château de Fontenay, à la sortie de Bléré. Ses collègues lui ont offert ce cadeau pour son anniversaire. « Ils savent que je suis gourmand et que je cuisine le week-end », dit-il tout en écoutant les explications du prof. Aujourd'hui, on apprend la technique de la pâte à choux.

Découvrir les techniques d'une passion

C'est Valérie Paul-Labaume, professionnelle d'une cuisine familiale et raffinée, qui anime ces sessions. Pour proposer cette animation, le château, qui a un domaine viticole, a aménagé l'ancien fruitier, petite dépendance. Les reflets métalliques d'une cuisine inox moderne toute neuve font écho aux pierres et aux poutres apparentes.
Pascal est ici pour « découvrir des plats que je n'ai pas l'habitude de faire ». C'est aussi le cas pour Véronique. Cette jeune femme de Bléré suit des cours de cuisine pour découvrir de nouvelles recettes. Si elle préfère le salé, elle avoue aussi qu'elle « ne cuisine jamais deux fois la même chose ». Les cours sont donc les bienvenus !
Stéphane, d'Athée, est presque chez lui. Ce cuisiniste a participé à l'aménagement de l'endroit où il vient maintenant d'enfiler le tablier. « Chez moi, je fais la cuisine tous les jours. J'aime bien mijoter, les marinades, les plats réunionnais. J'ai besoin d'apprendre de nouvelles techniques, comme les verrines. » Aujourd'hui, pas de verrines au programme, mais religieuses à la mousse de saumon fumé (d'où la technique de la pâte à choux), crumble de sardines aux herbes frais ou encore tarte tatin au jambon de Serrano, puisque le thème est « Des entrées comme des desserts ».
Odile, de Tours, organise déjà des ateliers cuisine pour groupes de jeunes Américains en villégiature en Touraine. Elle ajoute : « En plus, cuisiner, j'aime ça ! »
L'atelier de Fontenay comprend aussi une dégustation des crus du domaine et chaque participant repart avec ses préparations ! Le prochain rendez-vous, le 23 mai, sera sur le thème du goûter (pain viennois, cookies et cupcake) et celui d'après sur le café gourmand. Le programme comprend un rendez-vous par mois de septembre à décembre avec un thème différent à chaque fois.

Atelier limité à 6 participants, de 18 h 30 à 20 h 30. 30 € par personne, tarifs spéciaux sur plusieurs ateliers réservés. Contact : tél. 02.47.57.12.74 et contact@leclosdefontenay.fr

Ivan Roullet

La Nouvelle République du 20 mai 2013

 

Un marché bien trop arrosé

20/05/2013

Samedi, il valait mieux avoir choisi le matin pour aller découvrir la seconde édition du marché de la gastronomie et de l'artisanat proposé par le château de Fontenay. Dès midi et pendant tout l'après-midi, la pluie n'a cessé de tomber, difficile alors d'apprécier les belles et bonnes choses présentées par les exposants.

C'est dommage car ce marché valait le détour. Avec des meubles originaux d'acier et de bois créés par Renaud Bellon, les produits locaux de « la Ruche qui dit oui » de Bléré, le safran Cœur Val de Loire, le remarquable travail du cuir de Matthieu Hougron, sellier-harnacheur, les étonnantes créations de Stefanie L. d'Un pas de Traverse qui donne une seconde vie à la vaisselle. Mais aussi les créations textiles de Laurence Mulot, les girouettes de Gérard Morisset, les bijoux faits main d'Isabelle Dufresne. Et pour le plaisir des yeux et des papilles, les gâteaux de Mon histoire de cuisine sans oublier les vins du domaine de Fontenay, les charcuteries de Stéphane Aleksic et l'exposition de belles voitures anciennes.

Les ateliers cuisine et vin se poursuivent au château, prochain atelier sur le thème du goûter, jeudi 23 mai. Tarif : 30 €. Ateliers pour 6 personnes maximum sur réservation. Château de Fontenay à Bléré. Contact : 02.47.57.12.74.

La Nouvelle République du 23 janvier 2013

 

23/01/2013

 

La soirée organisée jeudi dernier au CFA des Douets a une nouvelle fois souligné l'importance de l'apprentissage dans les filières de formations.

Réunissant les entreprises partenaires et l'équipe éducative, la rencontre a permis de présenter les nombreux projets menés dans l'établissement : la très positive mobilité européenne qui monte en puissance, les actions portées par les élèves comme la participation au Salon de la gastronomie à Lyon, le renforcement des langues, l'innovation pédagogique…
Laissant la parole à chacun des enseignants, Christine Lecoq, directrice du centre, a souhaité montrer à quoi servait le versement de la taxe d'apprentissage, mais aussi remercier ce réseau d'entreprises pour son soutien et son intérêt. Une mention particulière a été accordée à trois nouvelles diplômées, issues de la formation continue d'adultes : Séverine, Charlotte qui est sortie major de la promotion académique en CAP cuisine, et Valérie, deuxième de l'académie pour la mention complémentaire « dessert de restaurant ».
Un profil qui séduit Francis Maignaut, responsable du pôle hôtellerie-restauration : « Cette filière de formation continue à tout âge est une source de talents et d'idées neuves ! Il faut que les entreprises y pensent et s'emparent de ces précieuses énergies ! »

CFA des Douets, 8 allée Roger-Lecotté, 02.47.88.51.00 ; www.cfa-tours.fr

Ma recette "Clafoutis aux poires de Touraine en verrines" parue dans le magazine KESKONFAIT de cet hiver

Troisième au concours Griottines

Mes petites tartes aux pommes dans le magazine "Fou de Pâtisserie"

Concours "gâteau d'anniversaire" du magazine Regal

Deux de mes photos dans le magazine "Pâtisseries et Cie"

Ma cuisine

Prestations cuisine

Ateliers culinaires